30 ans, alors quoi faire demain?

30 ans, alors quoi faire demain?

2020. C’est l’année de mes 30 ans. Je passe une étape, une décennie se termine, et une nouvelle commence pour moi. Ça n’a l’air de rien 30 ans. Ceux qui ont 40, 50 ou 60 ans me diront que je n’ai encore rien vu. Et ceux qui ont 70 ou 80 ans rigolent doucement dans leur maison de retraite.

Pourtant pour moi, c’est significatif. Beaucoup de choses se sont passées les dernières années. La plus importante est que je me suis rendu compte du passage de ma vie. Le temps n’attend personne pour avancer en tirant avec lui tout ce qui existe vers une destination qu’il ne connaît pas lui-même. Il avance et nous fait traverser beaucoup de kilomètres malgré nous. Et sur ce chemin, pendant qu’on avance, qu’est-ce qu’on fait ?

On s’occupe. Et quand on n’y pense pas trop, on continue à s’occuper sur le chemin jusqu’à ce qu’on voit un panneau qui nous dit la distance qu’on a parcourue : « 30 ans. » Et ça nous surprend : « On a déjà fait tout ce chemin ? Je ne m’en suis même pas aperçu. » Mais ce n’est pas un chemin où on peut revenir en arrière. Le temps est un chauffeur qui n’entend rien. Et ce n’est pas une destination où quelque chose va enfin commencé. 30 ans, ce n’est pas une ville où on est content d’être arrivé et où quelque chose de nouveau nous attend, ce n’est qu’un panneau au milieu du désert qui dit la distance depuis que le temps a commencé à nous tirer.

Alors on se demande comment on s’est occupé ces dernières années. On voit que c’était parfois dans des choses complètement futiles comme le divertissement, et qu’on se divertissait par peur d’aller chercher ce qu’on voulait vraiment. Et qu’est-ce que ça nous a apporté ? Puis on nous prévient qu’on verra peut-être encore d’autres panneaux qui diront 40 ou 50 ans. Ceux qui sont tout devant dans la caravane les ont vus. Mais on ne veut pas se réveiller là et se rendre compte qu’on s’est juste laissé traîné par le temps comme jusqu’à 30 ans. Dans ce cas-là, quoi faire sans paniquer ? Qu’est-ce qu’on peut chercher, comment peut-on s’occuper, sans arriver à un point où on se demande « à quoi ça a servi ? »

Il y a une chose que beaucoup d’entre nous sont en train de chercher, et que certains ont trouvé – car il ne faut pas croire ceux qui disent qu’on cherche toute sa vie sans jamais trouver, ils veulent paraître sages mais ils continuent à être perdus. Cette chose c’est ce qui a de la « valeur » et qui apporte de la valeur au monde. Ce n’est pas difficile de connaître ces choses qui ont de la valeur. Car la chose qui a vraiment de la valeur chez les êtres humains aujourd’hui avait déjà de la valeur chez les êtres humains il y a très longtemps, depuis toujours. Si on admire un personnage connu de l’histoire, c’est qu’on donne de la valeur a ce qu’il a fait, et qu’on aimerait apporter la même valeur au monde. Ce qui a de la valeur, c’est ce qui est utile à nous et surtout aux autres, c’est ce qui nous aide à affronter les difficultés, c’est ce qui permet de nous protéger des dangers quels qu’ils soient, ou qui permet de s’opposer à eux malgré la peur qu’ils provoquent en tout le monde.

Dans tous les domaines, la science, l’art, le social, il y a des gens qui ont fait en sorte que demain soit meilleur qu’hier. Et ces gens sont les meilleurs exemples. Qui sont ces gens à qui nous aimerions ressembler ? Voilà avec quoi commencer à se diriger.

Le temps avance, et il nous traîne avec lui. Ce serait stupide de s’opposer ou de vivre comme si c’était encore hier. Aujourd’hui est plus important. Demain arrive presque maintenant. Alors 30 ans ou qu’importe la distance parcourue, à chaque instant il est possible d’apporter de la valeur, en suivant les traces de ceux qui ont marché au même endroit hier, et pour en laisser pour ceux que le temps apportera demain.

Laisser un commentaire