Arrêter de se plaindre

Arrêter de se plaindre

« Le sage n’a jamais à se plaindre de sa vie personnelle, parce qu’il dépend toujours de lui de la changer en l’améliorant. » Marc Aurèle

Pour dire la vérité, ça fait du bien de se plaindre. On accuse quelqu’un d’autre du malheur qui nous arrive car : c’est lui qui n’aurait pas dû me mettre en colère ; c’est elle qui a commencé ; c’est eux qui ne m’ont pas accepté ; c’est lui qui a été malhonnête… Jamais rien n’est de notre faute, tout est provoqué par un autre. C’est tellement plus simple : se plaindre et accuser un autre résoud tout de suite le problème. On devient la victime, alors ce n’est plus la peine de faire un quelconque effort puisque c’est à l’autre de le faire.

Et peut-être que c’est vrai. Tout n’est pas en notre contrôle finalement. Il y a des choses qui dépendent de nous et d’autres qui n’en dépendent pas, et les événements extérieurs ainsi que les actions des autres font partie de la seconde catégorie. Peut-être que c’est vrai que c’est un autre qui vous a empêché d’avoir ce que vous méritiez, que c’est un autre qui a mal agit, que c’est un autre qui a essayé de vous blesser. Mais vous en plaindre ne vous avancera à rien, et même que c’est contre votre intérêt, même que c’est dangereux pour vous.

Se plaindre est dangereux parce qu’en rejetant la faute sur quelqu’un d’autre, vous vous libérez de la responsabilité qui demeure la vôtre : celle de gagner de l’expérience que vous venez de vivre, et d’essayer de vous améliorer pour prévenir la situation qui pourrait se reproduire. Pour les stoïciens, les actions des autres ne dépendent pas de vous, mais votre réaction à ce qu’ils font dépend de vous. Donc si vous réagissez en vous plaignant et en ne faisant rien, vous vous rendez plus faibles et vulnérables face à la situation qui vous a rendu malheureux. Mais si vous ne vous plaignez pas et que vous prenez la décision d’apprendre comment vous améliorer pour mieux agir la prochaine fois, alors vous gagnez une part du combat que vous aviez cru avoir perdu.

Ne vous plaignez pas, même si c’est satisfaisant de le faire. Essayez plutôt d’apprendre de ce que vous avez vécu et d’être une meilleure personne. Il dépend de vous de faire ce choix.

Laisser un commentaire