Les plus belles citations de Sénèque – Lettres à Lucilius – Livre XVI – Lettres 96 à 100

Les plus belles citations de Sénèque – Lettres à Lucilius – Livre XVI – Lettres 96 à 100

Lettre 96

« Eh bien ! vivre, Lucilius, c’est être soldat. Ainsi les hommes qui, dans le branle-bas de l’action, et à travers les corvées, d’escarpement en escarpement montent ou dévalent et vont d’eux-mêmes aux plus périlleuses entreprises, sont les braves et l’élite du camp ; et ceux à qui un repos nauséabond est si douillette occupation, dans le temps que les autres peinent, ne sont que de craintifs oisillons qui paient leur sécurité de leur honte. »

Lettre 97

« Et il y a encore ceci qui rend la plupart des hommes incorrigibles : dans tous les autres arts, une simple erreur inspire de la honte à l’artisan ; il souffre de s’être trompé. En revanche, dans l’art de la vie, on se complaît à faillir. »

Lettre 98

« Ne crois pas que soit jamais heureux quelqu’un dont le bonheur dépend de sa prospérité. C’est se priver d’une base solide que de prendre son contentement en ce qui vient du dehors. Toute joie ainsi entrée s’en ira ; mais celle qui naît de son propre fonds est sûre et solide ; elle s’accroît, accompagne notre marche jusqu’au bout. »

« Tout ce qui relève de la Fortune n’apporte du fruit, de l’agrément que si leur possesseur se possède lui-même et ne devient pas la chose de ce qui lui appartient. »

« Dis-toi, chaque fois que l’événement sera contraire à ton attente : « Les dieux ont mieux jugé que moi. » Quand l’âme est ainsi disposée, rien ne peut plus nous arriver. »

« Bien misérable est l’âme obsédée de l’avenir, malheureuse avant le malheur, toute angoissée par la crainte de ne pouvoir conserver jusqu’à la dernière heure des choses qu’elle aime. Elle ne connaîtra jamais le repos, et l’impatience de savoir l’avenir lui ôtera le sentiment du présent dont elle aurait pu jouir. »

« Cet homme s’afflige plus que de besoin, s’il s’afflige avant qu’il en soit besoin : la même faiblesse qui fait qu’il ne sait voir venir l’affliction, fait aussi qu’il ne sait la jauger ; la même démesure fait qu’il s’imagine rester indéfiniment prospère, s’imagine que toutes ses chances doivent non seulement durer, mais croître ; et qu’oubliant le tremplin où l’humanité voltige, il se promet pour lui seul la constance du hasard. »

Lettre 99

« Se plaindre qu’un homme soit mort, c’est se plaindre qu’il ait été homme. Un même programme nous tient tous : à qui naître est échu il reste le second point, mourir. »

Lettre 100

« Au temps du moins où j’étais son élève, ils avaient pour moi ce caractère d’une œuvre substantielle, sinon faite pour durer, et propre à exalter un adolescent bien doué et à l’inciter à rivaliser avec elle, sans devoir désespérer de l’emporter. Ce qui est, à mon sens, le monde d’encouragement le plus efficace ; car on fait fuir les gens, quand on leur donne l’envie de rivaliser sans leur laisser d’espérance de l’emporter. »

Laisser un commentaire