L’examen du soir

L’examen du soir

Devenir plus stoïcien, c’est-à-dire plus maître de ses émotions, de ses désirs, de ses réactions et de ses jugements, ne vient pas du jour au lendemain. C’est un travail de longue haleine. Et qui demande surtout un investissement quotidien.

Un des exercices les plus efficaces pratiqués par les stoïciens est celui de l’examen de soi. Il consiste à chaque soir faire la revue de la journée, et voir comment elle s’est déroulée. Qu’est-ce qui a causé problème ? Qu’elles étaient les réactions dont nous n’étions pas fiers ? Qu’est-ce qui a pu être le déclencheur d’une mauvaise réaction ? Qu’est-ce que nous voulions réussir et que nous avons raté ? Qu’est-ce que nous pouvons apprendre de la journée ?

On peut aussi se remémorer ce qui s’est bien passé dans la journée. Les bonnes réactions, les bons jugements, les fois où nous avons dit non à un plaisir ou à un désir accessible.

L’objectif de l’exercice est de pouvoir prendre avec soi quelque chose à corriger pour le lendemain. Et essayer d’agir toujours de mieux en mieux. Il y aura des ratés. Mais la progression sur le long terme est plus importante.

C’est un des exercices qui m’a le plus aidé à changer et à m’en sortir dans les moments difficiles. Avec l’exercice de la visualisation du matin et celui de l’attention à soi durant la journée, l’exercice d’examen de soi du soir forme le trio qui m’a permis de tous les jours progresser vers plus de maîtrise de moi-même, plus de conscience de moi-même, et de ne plus subir les journées mais de vouloir les affronter. Car les affronter voulait dire progresser.

Laisser un commentaire