Visualisation de la journée, éviter l’ennui et la paresse

Visualisation de la journée, éviter l’ennui et la paresse

Un exercice spirituel stoïcien extrêmement utile est la visualisation de la journée à venir. C’est-à-dire que le matin, dès le début de la journée, on s’assoit quelques instants pour penser à tout ce qui va venir dans la journée, mais surtout, à comment est-ce qu’on veut le vivre. On peut penser au travail qui va arriver en général en premier, à ce que nous voulons y réaliser, aux tâches que nous voudrions finir avant le soir. On peut penser aussi au côté humain, aux sollicitations des autres, à comment leur répondre, s’il faut faire preuve de patience et de compréhension ou s’il faut être ferme et décisif. L’objectif est de répéter mentalement le bon comportement à avoir pour pouvoir le réaliser, et surtout s’empêcher de refaire les mêmes erreurs qui ont les mêmes conséquences qu’on ne veut pas voir.

On ne le dira jamais assez: plus on répète un comportement, plus il devient habituel, instinctif, automatique. Donc si on a l’habitude de se comporter et de penser d’une certaine manière qui nous fait du mal, on continuera à le faire et à recréer les mêmes conditions qui nous font souffrir. Or si consciemment on décide de ne pas se comporter de cette manière et d’adopter plutôt une pensée et une manière d’agir qui nous rend plus stables, plus forts, plus justes, plus confiants, alors ces qualités deviendront habituelles, instinctives, automatiques. Tout ce que notre cerveau répète devient plus faciles pour lui. Les manières de penser et les manières d’agir aussi.

Donc l’exercice de visualisation de la journée permet de savoir exactement comment est-ce que nous voudrions agir devant les situations qui nous attendent. Il nous permet d’avancer sur nos tâches et nos devoirs vis-à-vis de nous-mêmes et des autres, et de devenir cette meilleure personne que nous imaginons être.

Pour ceux qui disent qu’il ne faut rien prévoir et que la vie est une surprise: c’est une formule pour l’ennui et la paresse. La vie est pleine de choses incertaines, oui. Mais si l’on attend que les bonnes choses nous arrivent d’elles-mêmes, que la chance nous sourit sans jamais bouger un pouce, alors on peut attendre longtemps, et ne rien vivre. En visualisant la journée, on maîtrise au moins une partie de ce qui dépend de nous, c’est-à-dire nos efforts et nos jugements sur ce qui nous arrive. Tout ce qui ne dépend pas de nous ne peut pas être prévu et doit être affronté aussi bien que possible sur le moment. On ne le maîtrise pas, mais on peut maîtriser notre comportement face à lui.

Enfin, le soir, il est possible d’avoir recours à l’exercice spirituel d’examen de conscience (cf. http://www.apprendreavivre.fr/exercice-spirituel-lexamen-de-conscience/) pour évaluer notre journée, voir ce qu’on a mal fait et le corriger, ce qu’on a bien fait et le renforcer, puis recommencer le lendemain pour s’améliorer.

L’exercice de visualisation de la journée est un des plus utiles pour petit à petit changer et créer la personnalité que nous voulons avoir et l’environnement où nous voulons vivre.

Laisser un commentaire