Retour sur la Stoicon-X Paris 2021

Retour sur la Stoicon-X Paris 2021

Le samedi dernier, j’ai eu l’honneur de faire partie des organisateurs de la Stoicon-X Paris, une journée sur l’étude et la pratique du stoïcisme à l’ESSEC, prestigieuse école de commerce.

Les mois de préparation ont été complètement justifiés par l’intérêt qu’ont eu à la fois les participants et les intervenants pour le stoïcisme contemporain. C’était une journée très riche, où on a pu à la fois comprendre des concepts avancés grâce à Olivier D’Jeranian sur la théorie de la distinction entre ce qui dépend de nous et ce qui ne dépend pas de nous, mais aussi comprendre comment est-ce que Cyrus North, vidéaste très populaire, a pratiqué les exercices spirituels stoïciens.

J’ai moi aussi beaucoup appris et retenu de cette journée, et je voudrais partager brièvement ce qui m’a le plus marqué durant les présentations des intervenants, que je remercie vivement pour leur présence et le partage de leurs visions du stoïcisme contemporain.

Christelle Veillard

La conférence de Christelle Veillard portait sur la valeur du temps, au travers de Sénèque qui en a souvent parlé dans ses Lettres à Lucilius. Sénèque commence par dire dans la lettre 1 que « la plus grande part de la vie se passe à mal faire, une grande à ne rien faire, le tout à faire autre chose que ce qu’on devrait. » On a alors envie de ne plus perdre de temps, et de remplir son agenda avec plein de tâches. Mais Sénèque calme nos ardeurs et nous rappelle qu’il ne sert à rien de se précipiter vers l’avenir si c’est pour toujours vivre ailleurs que là où la vie se passe, c’est-à-dire dans le présent. Sénèque nous rappelle au présent, et nous pousse à davantage l’investir, car c’est là où toute action est possible, c’est là où se prépare l’âme pour ce qui va venir, et c’est là où le philosophe doit concentrer ses forces et son attention. Une leçon de présence à soi et un rappel à s’investir là où l’investissement est possible.

Xavier Pavie

L’intervention de Xavier Pavie avait pour titre « Où penser le stoïcisme aujourd’hui ? » Il s’agissait de se demander dans quels espaces est-ce que le stoïcisme contemporain pouvait s’investir et apporter sa vision du monde et son éthique. En effet, comme les stoïciens antiques qui s’intéressaient à tous les sujets sociétaux et politiques de leur époque, le stoïcisme contemporain peut également s’intéresser à des sujets comme l’économie et l’industrie qui sont des domaines déterminants dans la vie de tout le monde. Le stoïcisme peut apporter son éthique du contrôle de soi pour pousser les industries et les décideurs à moins penser au profit mais à l’intérêt général et l’utilité. Le stoïcisme doit prendre plus de place dans l’espace public pour apporter sa sagesse et permettre d’intervenir sur des sujets qui touchent tout le monde.

Pierre Haese

L’intervention de Pierre Haese, président de l’association Stoa Gallica, portait sur son expérience face au choc carcéral qu’il a vécu il y a quelques années. Comme Zénon, fondateur du stoïcisme, qui avait dit : « En faisant naufrage, j’ai fait une excellente navigation. » Pierre Haese nous décrit comment le stoïcisme lui a permis de dépasser l’épreuve difficile en retournant l’obstacle, c’est-à-dire en considérant l’épreuve comme une occasion d’agir sur ce qui dépend de lui, de faire un travail sur lui-même et d’apprendre à vivre plus philosophiquement.

Olivier D’Jeranian

La présentation d’Olivier D’Jeranian, grand connaisseur d’Épictète, a porté sur la distinction fondamentale dans le stoïcisme qui est décrite dans la première entrée du manuel d’Épictète : « Des choses les unes dépendent de nous, les autres ne dépendent pas de nous. » Olivier D’Jeranian nous explique de manière très claire ce que signifie cette distinction et surtout ce qu’elle implique dans la pratique d’un stoïcien. Il s’agit surtout de revoir notre rapport à ce qui ne dépend pas de nous. Car peut-être qu’il ne dépend pas de nous, mais ça ne veut pas dire qu’il ne nous concerne pas. Nous ne le maîtrisons pas, mais nous maîtrisons notre représentation de lui et notre action face à lui. Ce qui n’est pas à nous a beau être un indifférent pour le stoïcien, ce dernier doit néanmoins savoir faire bon usage de ce qui se présente devant lui. Les indifférents sont comme des choses qui nous sont prêtés, il ne faut pas s’y attacher, mais il faut en prendre soin. Ainsi, Olivier D’Jeranian termine sa conférence en précisant que le stoïcisme est aussi une philosophie du soin, non pas une philosophie de l’indifférence comme on pourrait le croire.

Cyrus North

Le vidéaste très populaire a parlé de sa pratique du stoïcisme, des exercices spirituels qu’il a pratiqué comme la préméditation des maux ou la méditation sur la mort. Son expérience était intéressante à partager car il a pu également faire le rapprochement avec sa pratique du bouddhisme et ce que les deux philosophies ont pu lui apporter en sérénité dans sa vie.

Flora Bernard

Flora Bernard nous a parlé de colère avec un exemple très concret dans sa vie qui est sa relation avec sa fille adolescente. La colère est une émotion qui détruit tout sur son passage, et surtout nos relations avec nos proches. Elle est donc à surveiller, d’abord en reconnaissant ses sources et ses déclencheurs. La reconnaître permet de s’adonner ensuite à la discipline stoïcienne de l’assentiment, c’est-à-dire allons-nous l’accepter en nous ou allons-nous la rejeter. Comment ensuite réagir quand ce sentiment survient ? Cela dépend de comment nous nous voyons en tant que personne, de quelle personne nous voulons être. Flora apporte plusieurs pistes de transformation de soi pour se rendre moins susceptible à cette émotion qui détruit tout.

Conclusion

Cette journée était très riche et très intéressante. Elle donne envie de s’investir davantage dans la pratique du stoïcisme, et d’essayer de développer cette philosophie afin qu’elle réponde et s’adapte davantage aux contraintes du monde moderne. J’espère que cette journée donnera à d’autres personnes l’opportunité de se plonger plus dans ce que le stoïcisme peut leur apporter dans la vie. J’ai été très heureux de voir une communauté aussi active et diversifiée.

Laisser un commentaire